Quel facebookien es-tu ?

sipa_00633487_000018

À force de passer ma journée sur Facebook (comme le commun des mortels) et d’observer les publications des uns et des autres, je me suis aperçue qu’il y avait plusieurs catégories d’utilisateurs. Je me suis dit que ce serait drôle de dresser un profil psychologique des Facebookiens.

 

 Les #stars – les #narcissiques

Ce sont ceux et celles qui remplissent leur profil de photos d’eux-même, des selfies, bien habillé ou en maillot de bain, voire quasiment à poil pour certain(e)s. Les mecs sont torse nu dans leur salle de bain la plupart du temps, biceps et abdos contractés. Quant aux filles, elles prennent des photos d’en haut pour offrir une vue plongeante sur leur décolleté en faisant une moue à mi-chemin entre le mannequin et le bébé qui boude.

Les narcissiques suivent les actualités des people, ils mettent « j’aime » sur les pages de leurs célébrités préférés. Ces comportements sont dues au manque de confiance en soi, au besoin de reconnaissance et à l’importance d’être nourri par le regard des autres.

En faisant ça, ils attendent inconsciemment qu’on les complimente et plus ils auront de « j’aime », plus leur égo sera nourri et heureux.

selfie_banner

 

Les #calimeros – Les #peucheurs

Ces personnes inondent le fil de conversation de plaintes, de jérémiades, de lamentations. On a l’impression que le ciel leur tombe sur la tête tous les jours. Ils sont abonnés à la page VDM. Ils aiment les citations tristes et négatives. Toutes les histoires et les pensées qui peuvent les conforter dans leur rôle de victime sont bonnes à raconter sur leur statut. Ces attitudes sont dues au besoin d’être soutenu, d’être plaint. Ce sont des personnes qui ont certainement manqué de présence ou d’amour dans leur enfance, d’une certaine manière. Du coup, ils recherchent l’attention de leur entourage et même l’attention de parfaits inconnus qui ont accès à leur profil.

En faisant ça, ils attendent inconsciemment qu’on leur apporte de l’aide, des conseils (qu’ils n’écouteront pas), de la compréhension et de la compassion.full

#Les guerriers #les veners

Ils critiquent, ils jugent, bref ils sont énervés et ils aiment le crier sur tous les toits. Ils revendiquent leurs idées, leur façon de penser. Ils poussent des gueulantes dès qu’un sujet ou qu’une situation leur en donne l’occasion. Ils sont vulgaires et ils peuvent même aller jusqu’à créer des embrouilles. Ils polémiquent, parlent de sujets délicats comme la politique, et leurs humeurs varient entre « en colère », « pas content », « en rogne » et « en a marre ». Bref, rien de va plus !

Les guerriers partent en guerre contre le monde entier dès qu’ils en ont l’occasion. En faisant cela, ils passent leur temps à s’occuper des problèmes des autres et du monde, à rejeter la faute sur leur entourage, au lieu de s’occuper de leurs propres souffrances, car cette colère vient de leur enfance, de la haine qu’ils n’ont pas pu évacuer au bon moment, sur la bonne personne. Souvent, ils ont eu des enfances difficiles ou beaucoup de violence à la maison.r5a974

Les #fantômes – les #abonnésabsents

Ce sont ces gens qui sont inscrits sur facebook, mais on ne les voit jamais. Ils ont une photo de profil qui représente un paysage ou un objet. On ne voit jamais leur frimousse, ils ne commentent ni n’aiment aucune photo, aucune vidéo et ne postent aucun statut. On pourrait se demander pourquoi est-ce qu’ils sont là ? En bref, ils brillent par leur absence et nous n’avons aucun moyen d’en savoir un peu plus sur leur personnalité, ni de décrypter leur psychologie, pour la bonne raison que nous n’avons aucune information sur eux.

Ma théorie ? Ce sont des espions qui nous récoltent des informations sur nous pour le FBI. Lol.casper-the-friendly-ghost-5094014b31e18

 Les #clown – les #foufous

Eux, ils passent leur temps à sortir des blagues et des conneries toutes les cinq minutes. Ils mettent des lol et des mdr partout où ils le peuvent. Ils adorent les vidéos de chats qui se cassent la gueule, les citations drôles, ils mettent « j’aime » sur les pages d’humoristes, et utilisent les smileys qui bougent et qui s’agitent de manière comique.

Leur but est d’animer la galerie, de faire rire leur proche, d’apporter un peu de bonheur et de bonne humeur à leurs amis. Ils font cela inconsciemment pour récupérer un peu d’amour et d’appréciation, ils ont besoin qu’on les reconnaisse, qu’on leur souligne que leur personnalité est originale. Là encore, c’est dû à un manque de compliment et de paroles valorisantes durant l’enfance.0301_interviewzitiv_twitter_fou_rire_newzitiv

Et toi, quel Facebookien es-tu ?

Si tu as aimé cet article, publie et partage, aide psycho2rue à se développer un maximum !

Juliette Vinay

facebook life
10258165_358701977588243_8428334419864337005_n

Je manque de confiance en moi, que faire ? 

3111659513_1_3_FOEnmKTv

Il / elle ne me répond pas, que faire ? 

spécial ados

Découvre la rubrique 12-25 ans.

Laisser un commentaire