Neurosciences : l’amour rend plus intelligent

-LOVE-love-36983825-1680-1050

D’après les dernières études scientifiques en neuropsychologie et neurosciences, les chercheurs ont conclu que les enfants qui ont reçu de l’amour deviennent plus intelligents, plus sociables, et en meilleure santé physique et psychologique. 

Le manque d'affection endommage le cerveau

D’après Boris Cyrulnik, neuropsychiatre et éthologue, les enfants placés en situation d’isolement et privés d’affection présentent des atrophies de certaines zones du cerveau : le cortex préfrontal et le cortex limbique qui gèrent la parole et la communication, la mémoire, la gestion des émotions, l’empathie, etc. Manquer d’attention et d’amour crée donc une diminution de nos capacités à apprendre, comprendre et à interagir avec les gens. 

L'indifférence, source de la dépression

Boris Cyrulnik a également démontré que les adolescents qui ont subi des traumatismes ( abandon, indifférence, maltraitance… ) dans leur petite enfance, sont 4 fois plus sujets à la dépression et aux tentatives de suicide que la moyenne. 

La négligence affective détruit les neurones

Mais ce qui cause le plus de dommages, c’est la répétition de la négligence affective : l’absence des parents, leur désintérêt, leur manque d’attention… Ces petites choses qui se répètent quotidiennement et durant des années, font littéralement éclater les neurones. Marceline Gabel qui travaille sur le sujet explique que personne ne parle de ces enfants délaissés dans la presse, car ils ne subissent pas de choses graves comme la violence ou le viol… Mais pourtant, cette négligence est bien aussi dramatique sur le développement du cerveau. Malheureusement, retirer un enfant à des parents négligents est très compliqué. 

Les enfants non battus deviennent plus intelligents

Les dernières études montrent que les enfants non battus deviennent plus intelligents que les autres. Il y a quelques années, on pensait que intelligent signifiait « avoir de bons résultats à l’école », mais on sait aujourd’hui qu’il y a plusieurs formes d’intelligence : l’intelligence émotionnelle, l’intelligence spatiale, l’intelligence créative, l’intelligence logico-mathématique, l’intelligence sociale, l’intelligence corporelle, l’intelligence musicale, etc. 

Les baisers et les câlins améliorent l'état de santé

Les neuropsychiatres américains ont étudié l’amour sous imagerie cérébrale ( IRFMf ) et se sont aperçus que lorsqu’on reçoit un baiser, notre taux de cortisol ( indicateur de stress ) baisse et nos anticorps ( gardiens du système immunitaire ) augmente. A l’inverse, une dispute et des cris fait baisser les anticorps, détruit les neurones et la fonction cardiovasculaire entre en souffrance. Un enfant qui a donc subi beaucoup de violence verbale dans son enfance, deviendra un adulte avec plus de problèmes de santé physique et psychologique, il aura également plus de mal à communiquer, apprendre et gérer ses émotions. 

Les enfants délaissés : futurs pervers

Boris Cyrulnik montre que les enfants qui n’ont pas été suffisamment regardés ont du mal à éprouver de l’empathie pour les autres êtres humains. Les neurones miroir ne se développent pas ou ne fonctionnent pas, et c’est ce qui donne des individus « pervers », égoïste et dépourvus de compassion.

L'amour fait grandir le cerveau

Pour finir, le docteur Bernard Mazoyer a prouvé que le cerveau continue à produire des neurones toute notre vie grâce à une zone appelée sub-épandymaire. D’après ses recherches, voici ce qui favorise la croissance neuronale : le désir, l’affection, l’interogation, la réflexion, l’action, apprendre, méditer et enfin, l’amour.

love-rose-wallpaper
Conclusion : l’amour fait partie des principaux moteurs qui font grandir le cerveau. L’affection favorise une bonne santé physique et mentale, et nous rend plus intelligent.
Comme le cerveau est en perpétuelle évolution, nous pouvons le modifier au cours de notre vie. Alors donnez de l’amour et acceptez à bras ouverts les câlins et bisous de votre entourage. 
Je finirai donc sur cette citation du poète W.H. Auden :  » Il faut nous aimer les uns les autres, ou mourir. » 
Juliette Vinay

Source : « Votre cerveau n’a pas fini de vous étonner ».

110329_08t97_cerveau-femme-activite_sn635
stress
Molecular Thoughts

Laisser un commentaire