Les 8 clefs d’une communication réussie

communication copie

Tout le monde a déjà fait l’expérience d’une conversation qui tourne au vinaigre ou d’une dispute qui dégénère. La cause de ce résultat ? Des choses qui sont mal dites, des sentiments mal exprimés, des mots mal choisis. Mais pas la peine de s’en vouloir, si nos parents ne nous ont pas appris à communiquer autrement, nous ne pouvions pas le deviner. C’est comme si vous demandiez à un enfant espagnol de se mettre à parler en chinois du jour au lendemain. Donc on oublie la culpabilité et on réapprend simplement les bases d’une communication réussie. Vous pouvez l’appliquer dans n’importe quelles circonstances.

1- Demander la permission. 

Qui que soit votre interlocuteur, commencez toujours une conversation en demandant la permission, n’imposez jamais une discussion car le moment peut être mal choisi pour l’autre. Par exemple : « J’aimerais qu’on discute de la dispute d’hier soir, tu serais d’accord ? Quand veux-tu qu’on en parle ? »

2- Céder la parole

Laisser parler l’autre en premier, lui demander son avis, son point de vue, écouter ce qu’il a à dire peut être une bonne chose, ça permet de se faire une idée précise de ce qu’il pense, au lieu de faire des suppositions et d’inventer des choses, ça permet aussi que la personne en face se sente écoutée, prise en compte et donc détendue et ouverte à la discussion. Vous l’écoutez, il vous écoutera. Exemple : « Et toi, tu en penses quoi ? J’aimerais avoir ton avis là-dessus. » 

3- Poser des questions larges.

Poser des questions larges permet de laisser le choix à l’autre de répondre ce qu’il souhaite. A l’inverse, si on pose des questions trop précises, on peut faire des inductions. Les inductions sont des questions où on oriente notre interlocuteur à répondre ce que l’on attend qu’il réponde. Exemple : « Est-ce que tu veux t’engager dans une relation sérieuse ? »  Sous entendu : engage-toi dans une relation sérieuse. La question large serait : « Qu’est-ce que tu attends d’une relation ? » 

4- Parler de sa carte du monde.

Préciser toujours que c’est votre point de vue, votre ressenti, votre impression, et surtout que ce n’est pas la réalité et la vérité absolue. Vous êtes 2, il y a donc deux visions, deux opinions différents c’est ce qu’on appelle des cartes du monde différentes, il n’y a pas de bon ou de mauvais point de vue.

5- Exprimer son ressenti 

En parlant d’un sujet sensible, le moindre mot peut être interprété de travers, et vous prenez le risque de blesser l’égo de la personne en face, qu’elle s’énerve, boude ou pleure. Surtout si vous employez le tu qui tue, c’est à dire : « Je trouve que tu es agressif, je pense que tu es indifférent, tu es pas cool, tu… » En faisant ça, vous jugez l’autre et le toucher dans son être, dans ce qu’il est. Remplacez ce style de phrase en exprimant votre ressenti par rapport à un comportement ou une attitude. Exemple : « Quand tu réagis de manière agressive, ça m’énerve… Quand tu te montres indifférent, ça me blesse… ». Préciser votre émotion et votre sentiment permet à l’autre de tenter de comprendre l’impact de son attitude sur vous, ça fait appel à sa compréhension et son empathie.

6- Exprimer ses désirs

Faire des reproches, critiquer ou juger ne servira à rien, ça ne fera que persuader la personne en face qu’elle agit mal et renforcer l’image négative qu’elle a d’elle-même. Au lieu de ça, vous pouvez exprimer ce que vous aimeriez qu’il se passe dans le futur, de manière positive bien sûr ! Exemple : « J’aimerais que tu sois plus attentif. J’aimerais que tu sois plus doux quand tu me parles. J’aimerais que tu fasses attention à ta manière de te comporter… » Au moins, votre interlocuteur sait exactement ce que vous attendez de lui parce que sauf cas exceptionnel, il n’est pas médium!

7- Remercier et complimenter

Terminer une conversation sur une note positive est important, vous venez de dire ce qu’il ne vous plaît pas, de pointer du doigt un comportement ou une attitude et de dire que ça vous blesse, alors mieux vaut finir en douceur. Remerciez la personne en face d’avoir bien voulu avoir cette conversation qui vous a fait du bien et si vous pouvez glisser un petit compliment, c’est encore mieux. Exemple : « Tu es gentil d’avoir accepté de parler avec moi… J’aime quand tu te montres ouvert d’esprit… Tu es vraiment cool en fait… » 

8- Demander pardon

Au cours de la discussion, il se peut que la personne en face vous explique qu’elle a mal interprété certaines de vos réactions, ou certains mots, qu’elle vous explique ce qu’elle a ressenti par rapport à ça. Même si vous n’avez pas fait exprès ou que ce n’était pas votre intention, excusez-vous. Demander pardon, prendre ses responsabilités, est une preuve de sagesse et de maturité et ça ouvrira la porte aux excuses en face. 

A NE PAS FAIRE 

  • Donner des ordres : « écoute, il faut qu’on parle de ça. Je veux discuter de tel sujet. Arrête d’être comme ça. Sois comme ça. Fais ça… » C’est jamais agréable.
  • Faire des inductions : « Est-ce que tu penses que c’est bien de faire ça ? Est-ce que tu veux devenir comme ça ? » C’est une forme de manipulation.
  • Insulter, c’est pas sympa.
  • Critiquer, on prend le risque de blesser l’autre.
  • Faire des reproches, on prend le risque d’en avoir en retour.
  • Être agressif, sauf si tu parles à un moine bouddhiste, l’autre en face peut s’énerver lui aussi.
  • Mentir, maquiller la vérité, ne pas dire vraiment ce qu’on pense.
  • Juger l’autre : « Je trouve que tu agis mal. Je pense que tu as tord. »
  • Le tu qui tue : « Tu es nul. Tu es méchant. Tu es… » On touche l’autre dans ce qu’il est. 
  • Penser qu’on a raison et que l’autre a tord, que notre point de vue est meilleur que le sien. Il n’est pas question de raison ou de tord mais de points de vue et de ressentis différents. 
  • Parler au passé uniquement, ressortir les vieux dossiers. N’oublions pas que le but c’est d’améliorer la relation et donc de focaliser sur le futur. 
  • Rester dans le négatif. 
  • Partir en plein milieu de la conversation. 
  • Bouder, ça ne fera pas avancer les choses. 

Juliette Vinay

Studio shot of a young couple fighting

Toutes les astuces d’une communication réussie. 

positive attitude

Développe la positive attitude. 

coaching

Découvre le coaching et réussis tout ce que tu entreprends. 

Laisser un commentaire