Je fais ce que je veux de ma vie

11040143_731800410252298_2115359513_n

« Je suis allée voir la famille bélier au cinéma la semaine dernière, et j’ai été touchée par l’histoire de cette adolescente issue d’une famille de malentendants, à la campagne, qui veut partir chanter à Paris. Comme elle est entendante, contrairement au reste de sa famille, c’est elle qui s’occupe de traduire et de faire l’interprète pour ses parents. À un moment, elle leur annonce qu’elle veut partir tenter sa chance dans la capitale et ses parents la font culpabiliser de partir et de les abandonner.

Elle rejoint alors son coach vocal et lui annonce qu’elle ne tentera pas le concours d’entrée et qu’elle laisse tomber. Elle lui dit : c’est ma vie, je fais ce que je veux. Son prof lui répond : tu es sûre que c’est bien ta vie ?

1- Le libre arbitre

Ce film montre une situation qui concerne beaucoup d’adolescents qui veulent partir de chez eux faire leur vie, mais qui sont retenus par des parents égoïstes qui veulent garder leurs enfants près de soi.

Il y a les parents qui imposent leurs choix d’étude, de carrière, ou de lieu. Ceux qui manipulent inconsciemment en faisant les victimes, en se plaignant d’être seul ou d’avoir besoin des autres. Il y a aussi ceux qui menacent de ne pas payer si ça ne va pas dans leur sens.

Il ne faut pas en vouloir à tes parents, ils ont leurs raisons, conscientes ou inconscientes, d’agir comme ça, il faut juste les comprendre et leur rappeler que même si tu as besoins de bons conseils, la décision finale t’appartient.

N’oublie pas que tu as ton libre arbitre, que même si aujourd’hui tu es encore mineur ou sous l’autorité de tes parents, que tu ne peux pas choisir la marque de tes céréales, gérer ton fric comme tu veux, ou partir sur un coup-de-tête en voyage sans prévenir personne, dans quelques années tu seras adulte et c’est à toi de décider quelle sera ta vie, ton métier, l’endroit où tu veux vivre, etc.

touche-pas-c3a0-mon-libre-arbitre

2- La peur

Certains parents sont angoissés et stressés de nature, ils ont peur qu’il arrive malheur à leurs petits oisillons, rien de bien exceptionnel. Sauf que lorsqu’ils répètent assez souvent « fais attention à ça… », « j’espère qu’il ne t’arrivera rien… », « si tu fais ça, tu vas peut-être échouer, ou il va t’arriver malheur… », « attention au danger »…à la longue, ils finissent par te refiler leurs angoisses.

Ils te les plantent dans ta psychologie, comme on plante des graines en hiver, pour que des fleurs poussent au printemps, sauf que là, c’est des fleurs chelous qui poussent de travers.

Ces angoisses, ces inquiétudes et ce stress pour l’avenir peuvent être un véritable handicap et t’empêcher consciemment ou inconsciemment de t’envoler du nid familial pour voler de tes propres ailes, et faire de toi un handicapé du futur !

Sois vigilant, observe et note combien de fois ton entourage fait des suppositions et des projections négatives sur l’avenir. Chaque fois qu’ils font ça, ils ne s’en rendent pas compte mais ils te mettent un boulet à la cheville et t’empêchent de t’éloigner d’eux, de faire tes propres choix et de vivre ta vie.

Tu ne peux pas changer le fonctionnement de tes parents, mais tu peux par contre leur demander d’être plus positif, de te soutenir et de croire en tes capacités et tes chances de réussite, quel que soit la voie que tu choisiras. Si tu t’exprimes calmement sans faire de reproche, ils entendront peut-être tes demandes et feront plus attention.

peur-enfant

3- Rebelle-toi comme Bouddha

Pour ceux qui ne le connaissent pas, de son vrai nom Siddhartha, Bouddha pour les intimes, naît à Lumbinî au 6ème siècle avant J.C. Il est le fils hériter des Sakyas, une riche famille de l’Inde qui lui promet un destin de roi. Un jour, il décide de noncer au trône et part faire sa vie dans la nature. En chemin, il rencontre des ermites qui lui enseignent la méditation, la philosophie et éveillent sa conscience. Au final, il finit par s’asseoir sous un arbre pour méditer sans boire ni manger pendant 40 jours. Il développera ensuite ses enseignements bouddhistes à travers le monde entier.

Bref, toute cette histoire pour te montrer que si Bouddha a été capable de refuser le titre de souverain et le trône familial il y a environ 3000 ans en Inde, toi aussi tu peux le faire aujourd’hui.

Quel rebelle, quel foufou, quel thug ce Bouddha !

1339429657-Capturedcran2012-06-1117.46.57

#A NE PAS FAIRE

  •  Fuguer, faire du stop et te retrouver dans un camp de roumains gitans au fin fond de la campagne. 
  • Hurler sur tes parents pour qu’ils acceptent tes décisions, au mieux tu vas te prendre la raclée de ta vie ou être puni à vie. 
  • Bouder et rester dans ta chambre et faire une grève de la faim pendant 40 jours comme Bouddha. Tu n’es pas Bouddha, tu risques de mourir, ce serait dommage.
  • Déchiqueter tes jouets d’enfant qui traînent encore dans ta chambre, ils y sont pour rien les pauvres ! 
  • Choisir un métier juste pour embêter tes parents, c’est pas gentil et en plus, ce ne sera pas une décision pour toi.
  • Faire une tentative de suicide pour qu’ils acceptent tes choix, au mieux ils vont t’envoyer en hôpital psychiatrique.pictogram-din-p000-general

#A FAIRE

  • Ecrire une lettre à tes parents pour leur expliquer en détails tes choix, comme une sorte de lettre de motivation. Plus tu expliques ce que tu veux, plus ils seront en mesure de te comprendre. 
  • Te renseigner et accumuler le maximum d’informations sur tes études ou ton futur métier, pour avoir des bons arguments, des preuves et des connaissances solides pour te défendre. 
  • Faire appel à une conseillère d’orientation ou un proche capable de t’aider dans tes recherches. 
  • Si tes parents te menacent de ne pas te payer tes études, renseigne-toi sur les organismes qui aident les étudiants à payer leur loyer, se portent garant pour le logement, les associations, les aides de l’état, les jobs étudiants et les astuces pour se faire de l’argent. La liberté a parfois un prix.interdit_de_fumer

Voilà de quoi réfléchir un petit peu…

Rappelle-toi simplement que tu es libre, que même si tu n’as pas l’impression d’avoir le choix, on a toujours le choix. Tu as le choix de suivre tes propres envies, de suivre ton instinct. Si tes parents pensent que c’est une erreur ou que tu vas droit à l’échec, ce sont leur façon de voir les choses, pas la tienne. Retrouve ton libre arbitre, fais-toi confiance et rebelle-toi, comme Bouddha ! « 

Juliette Vinay

spécial ados

Découvre un espace spécial ados. 

The road to Heart tree

Des astuces pour réussir son avenir. 

couple-dessin-dispute-diapo-1-103738_L

Apprends à communiquer avec tes proches. 

Laisser un commentaire