Père

pere_fils_gr

La psyché humaine est composée de deux principales parties : le conscient et l’inconscient. L’inconscient est une zone de notre esprit où nous stockons tout ce que nous avons vécu depuis notre naissance, tous nos souvenirs oubliés. Ces souvenirs sont stockés sous forme d’images, comme des photos. Chaque rêve est un ensemble d’images de souvenirs, ces souvenirs font écho avec une situation que nous vivons dans notre vie actuelle. Nos rêves sont des aides pour prendre conscience de certains de nos comportements et de nos réactions, que nous reproduisons en boucle depuis l’enfance. Les rêves sont donc un bon outil pour apprendre à s’analyser et à évoluer, ils révèlent également nos peurs et nos désirs inconscients. Je précise que les désirs inconscients n’ont rien à voir avec les envies conscientes. L’inconscient et le conscient ne sont pas forcément reliés dans notre esprit, ils ne communiquent pas, ce sont comme deux personnes différentes qui veulent des choses différentes. Analyser ses rêves permet de rétablir le dialogue entre ces deux parties et de prendre en compte notre inconscient, de reconnaître et accepter cette partie de notre personnalité.

N’oublie pas que chaque symbole est propre à chacun, tu dois d’abord te demander ce que ce symbole représente pour toi, si tu as vécu des évènements, des discussions ou des réflexions en rapport avec cette image ces derniers temps, ou par le passé.

Les membres de notre famille représentent toujours une facette de notre personnalité, un trait de caractère.

Le père représente obligatoire une partie de soi, c’est lui qui nous a transmis la majorité de nos traits de caractère mais également nos peurs, nos croyances, nos certitudes, etc. Par son absence, ou sa présence, il a façonné et construit notre psyché depuis notre enfance. Il est donc normal qu’il ait laissé des traces dans notre inconscient. C’est le reflet de notre propre personnalité qui est symbolisé lorsque nous vivons une scène avec notre père en rêve.

Si ses comportements en rêve nous semblent incohérents, intolérables ou dangereux, il serait nécessaire de faire un travail sur soi pour commencer à nettoyer ces attitudes que nous reproduisons. Si c’est possible, dialoguer et livrer ses émotions s’avère nécessaire pour se libérer d’évènements passés qui nous ont blessé. Nous ne devons pas avoir peur de régler nos comptes, de donner notre point de vue et nous exprimer librement, ne pas avoir peur de blesser ou de faire de la peine, car cette étape est quasiment obligatoire si l’on veut se libérer et évoluer.

Le père représente notre tempérament autoritaire, la protection, la justice, le respect des règles, l’éducation, le futur, le monde professionnel, l’action, la logique, le contrôle, le pouvoir, la force, la société.

Si tu es une femme, il représente l’image de l’homme en général, l’ami, le petit ami, le mari.

La relation que nous avons avec lui en rêve traduit la relation que nous avons avec lui ou que nous avons eu dans la réalité. Mais également la relation que nous avons avec cette partie de nous, s’il y a dispute, ça traduit un conflit interne, entre notre conscient et notre inconscient.

Si ton père t’apparaît de manière positive dans le rêve, c’est alors le symbole d’une transmission, d’une qualité, d’une part de sa personnalité qu’il t’a donné. C’est le signe que tu intègres cet atout et que tu te places comme son égal, donc assez mûr et indépendant pour être à sa hauteur.

Le lieu, les personnages, les objets, les couleurs, les chiffres, qui sont présents dans le rêve, peuvent t’apporter plus d’informations, rapporte-toi à leur symbolisme. N’oublie pas que chaque personne et chaque animal représente une partie de nous, une facette de notre personnalité. Ses particularités ou ses actions nous font miroir sur ce que nous sommes ou sur ce que nous faisons en ce moment.

 

Famille 

 

Si tu as une question, ou si tu ne trouves pas le symbole de ton rêve, n’hésite pas à laisser un commentaire.

Source : Dictionnaire des symboles, Tristan Moir. Dictionnaire des symboles, Jean Chevalier et Alain Gheerbrant.

This entry was posted in . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire